Comment devenir notaire ?

Comment devenir notaire ?

Le métier d’un notaire est toujours recherché sur le marché de l’emploi. Mais de plus en plus de notaires mènent une carrière indépendante en ouvrant leur propre cabinet. Devenir notaire n’est pas un métier des plus simples surtout si on n’est pas très à l’aise avec les leçons de droit. Mais comment devenir notaire ? Zoom sur le parcours pour devenir notaire.

Devenir notaire : apprendre le métier

Une carrière de notaire est avant tout, une carrière de droit. C’est une profession qui exige des compétences juridiques reconnues. Avant de se lancer dans cette carrière, il faut donc comprendre le rôle du notaire et sa principale fonction.

A lire en complément : Est-ce toujours le moment d'acheter un bien immobilier ?

Un notaire est :

  • Un officier public.
  • Un professionnel chargé d’une mission de service public.
  • Un professionnel agissant pour le compte de l’État.
  • Un professionnel juridique qui signe des actes authentiques.
  • Un officier offrant une meilleure sécurité juridique à ses clients.

Il s’agit donc d’un professionnel du droit qui peut aussi intervenir en tant que conseiller juridique. Son métier peut aussi embrasser différents domaines tels que :

A voir aussi : Viager occupé : qu'est-ce que c'est et comment ça fonctionne ?

  • Famille.
  • Immobilier.
  • Entreprise.
  • Etc.

Le notaire accompagne donc ses clients dans toutes les étapes de leur vie et lorsqu’il s’agit d’authentifier ou de légaliser des documents.

Notons que pour authentifier des actes, le notaire libéral peut travailler avec d’autres notaires tels que :

  • Un notaire salarié.
  • Un notaire assistant.

Un notaire salarié possède un statut de salarié de l’office même s’il exerce les mêmes fonctions qu’un notaire libéral.

Un notaire assistant possède un diplôme de notaire. Il peut donc assister le notaire :

  • Accompagner les clients.
  • Recevoir les dossiers des clients.
  • Contrôler la réalisation des actes.

Un notaire assistant peut se spécialiser dans différents domaines :

  • Fiscalité.
  • Gestion de patrimoine.
  • Entreprise.
  • Etc.

Devenir notaire : les formations

Source image :  pixabay

Pour devenir notaire, il faut apprendre le métier grâce aux formations existantes. En gros, il existe trois types de formations pour devenir notaire :

  • Formation universitaire.
  • Formation professionnelle.
  • Formation interne. 

En formation universitaire, voici le parcours :

  • Master 1 en droit à la faculté de droit.
  • Obtention d’un Master 2 en droit notarial.
  • Stage 1 mois minimum.
  • Notaire stagiaire rémunéré en office une fois le Master 2 obtenu suivi d’une formation en alternance avec 4 semestres d’enseignement dans une université.
  • Diplôme supérieur de notariat ou DSN.

Pour la formation professionnelle, il faut être titulaire d’un master 2 en droit. Ensuite :

  • Suivre 1 module initial d’enseignement.
  • Validation de 5 modules techniques.
  • Rapport de stage.
  • Diplôme de notaire pour être nominé auprès du Garde des Sceaux.

Pour la formation par voie interne, elle est ouverte à toutes les personnes qui ont déjà exercé des activités professionnelles auprès d’un notaire :

  • En exercice depuis plus de 9 ans.
  • En exercice depuis 6 ans après l’obtention d’un diplôme de 1er clerc.
  • Avoir une ancienneté de 7 années dans le notariat donc 4 après formation diplômante.
  • Examen de Contrôle des Connaissances Techniques.

Devenir notaire : les conditions d’accès et les compétences

Pour devenir notaire, il faut remplir quelques conditions :

  • Avoir une nationalité française.
  • Être titulaire de plusieurs diplômes.
  • Détenir plusieurs compétences juridiques.

Pour revenir aux diplômes, il faut :

  • Avoir un Master en droit.
  • Avoir un diplôme d’aptitude aux fonctions de notaire.
  • Avoir un certificat de fin de stage.
  • Avoir un diplôme supérieur de notariat.

Il faut alors détenir des connaissances en :

  • Droit des affaires ou entreprises.
  • Droit de la famille.
  • Droit de l’immobilier.
  • Droit du patrimoine.
  • Etc.

Notons que le notaire assure le contrôle des transactions ou de la légalisation d’un contrat qui rattache deux parties. Il doit alors maîtriser l’univers du droit, et ce, quel que soit le domaine où il intervient.

Enfin, un notaire peut aussi évoluer dans son métier, et ce, en demandant des certifications auprès du CNEPN. 

Source image à la une : pixabay

fdgfgfdg dgsd