Isolation d’un vide sanitaire existant : comment faire ?

Le vide sanitaire existant est l’espace entre le sol naturel et le sol d’une maison et se trouve souvent dans les bâtiments plus anciens. Plus ou moins haut, il est utilisé pour éviter l’augmentation de l’humidité dans la maison, une meilleure circulation de l’air pour isoler le sol. Enfin, il assure la sécurité de la terre en cas de glissement de terrain. 

 

Lire également : Connaitre le prix au M2

Isoler le sous-sol à la maison permet d’économiser en moyenne 10 à 15% de votre facture énergétique. De plus, le sol maintient une température agréablement chaude et la maison se refroidit plus lentement. 

 

Dans le meme genre : Comment bien estimer sa maison ?

Avantages de l’isolation d’un vide sanitaire existant

 

L’isolation du vide sanitaire existant peut être très utile si vous souhaitez améliorer le confort thermique de votre maison. En effet, des pertes de chaleur importantes à travers le sol peuvent se produire, notamment en raison de la ventilation du vide sanitaire. Il est important de travailler sur cet isolant pour éviter les odeurs désagréables qui pourraient être dues à l’apparition de champignons ou de moisissures s’il y a de l’humidité dans cet espace. Pour avoir plus d’informations, vous pouvez consulter un professionnel, comme conseils-isolations-france.com

Les risques sont nombreux, mais pas forcément systématiques, tout dépendra de la manière dont les travaux ont été réalisés à l’origine et du terrain sur lequel votre maison a été construite. Les risques les plus courants sont souvent causés par une mauvaise ventilation. Il provoque l’apparition d’humidité qui peut s’accrocher aux murs et aux sols. Ce dernier provoque également l’apparition de champignons et de moisissures, qui peuvent fragiliser les murs, les tapis et les peintures. 

Isolation d’un vide sanitaire existant: méthodes

Vous avez deux solutions: isoler un plancher bas ou isoler le plancher. Votre choix dépend en grande partie de la source d’humidité, de la zone de vide et de l’accessibilité. 

Dans le premier cas, le plancher bas correspond à une paroi horizontale qui sépare le sous-plancher de la pièce à vivre. Là où il est possible de glisser jusqu’à la base, les professionnels recommandent d’isoler en dessous pour limiter les pertes de chaleur à travers le sol. Deux types d’isolation sont possibles:

  • Les panneaux isolants: sont fixés avec des chevilles directement sur la surface interne du sol ou dans une structure métallique;
  • Isolation par pulvérisation: Cette technique nécessite l’utilisation de carton qui jettera l’isolant directement sous le sol et le rendra complètement dur. Cette technique d’assemblage est idéale pour les sols inégaux.

Lorsque le vide sanitaire existant ne permet pas un accès suffisant à l’isolation du plancher inférieur, il est possible de procéder par le haut. Cependant, cette méthode est beaucoup plus complexe à mettre en œuvre dans une maison existante. Dans ce cas précis, il ne peut s’agir que de la rénovation du plancher ou de l’installation d’un plancher radiant. En fait, cette technique consiste à installer des panneaux isolants rigides directement sur le sol avant de lancer la dalle de béton et de poser le plancher.